De Xi’an à la Méditerranée le Maroc et la Chine à l’heure des nouvelles routes de la soie, PR. Fouad ZAIM.

De Xi’an à la Méditerranée, le Maroc et la Chine à l’heure des nouvelles routes de la soie. Nous y sommes. Nous en sommes.

     Les nouvelles routes de la soie, un projet titanesque……en voie de devenir réalité. Un projet amené à tisser, à travers l’espace eurasiatique, de la Chine à l’Euro-Méditerranée et à l’Afrique, un maillage multimodal de six corridors, une toile dense d‘axes, de réseaux et de liaisons gigantesques, routières, autoroutières, ferroviaires, maritimes, énergétiques, intra et intercontinentales.

          Un projet qui, à l’origine, a semblé ignorer  la Méditerranée, avant que le politique et la géo-économie ne participent à rectifier le tir……Avant que le projet d’Ain Dalia, et son exutoire, le port de Tanger-Med, au cœur de la péninsule tingitane, aux portes de l’Afrique, ne contribuent à projeter le Sud de la Méditerranée, le Maroc en particulier, en une des artères des nouvelles routes de la soie.

        Une décision, un choix, matérialisés l’adhésion de notre pays, en novembre 2017, à l’initiative chinoise OBOR, One Belt, One road.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *